Centre culturel Yvonne L. BombardierBibliotheque Yvonne L. Bombardier
AccueilMissionExpositionsActivitésPresseContactEnglish Library
Exposition
duval expo
  • expo
  • expo
  • expo
  • expo
  • expo
  • expo
  • expo
  • expo


Expositions du 15 mai au 21 août 2016

Guy Lavigueur
Hydrosphère

- Perché en plein ciel, Guy Lavigueur intègre les textures, formes et couleurs, telles que les verrait un oiseau. Son appareil photo lui permet de transposer sa vision artistique en une oeuvre vibrante, saisissante. De là-haut, il immortalise une nature mouvante qui s'expose dans toute sa majesté. De parallèle en parallèle se succèdent rivières, champs, océans, montagnes, plaines et forêts. Puis surgissent les traces que laisse l'homme lorsqu'il tente de maitriser la puissance de la Terre : dans leur beauté, merveilles d'architecture, les ponts, les routes scéniques, les champs cultivés; et dans leur sauvagerie, mines, sables bitumineux, dérives, érosion. Un vertige nous assaille. L'oeuvre engagée du photographe, frappante malgré la distance qui sépare l'artiste de son sujet, appelle à une lecture tant esthétique que politique de la nature.



Céline et Jean-Guy White
- Croisée des eaux
Pour Jean-Guy et Céline White, il était tout naturel de se tourner vers la sculpture puisque cet art est une vocation familiale depuis plus de cinq décennies. Le frère et la soeur ont grandi au coeur d'une nature luxuriante. L'effervescence de la faune et de la flore a toujours fortement influencé les oeuvres qu'ils réalisent ensemble à chaque étape. L'eau, plus particulièrement, s'avère une source intarissable d'inspiration. Elle est à la fois, source de toute vie, mais aussi, une ressource naturelle en péril. Leurs créations reflètent ainsi les beautés de la nature, la fragilité de ses écosystèmes et leur impact sur les hommes.



Johanne Martel
- Fragmentation

Sous des angles satellitaires et rapprochés, Johanne Martel explore le monde. La cohérence unissant macro et micro est magnifiée par la technique de peinture sur verre inversé qu'elle applique à la plupart de ses oeuvres. Le filtre de verre y exacerbe un effet de perspective poétique. Bien que l'immensité l'interpelle, ce sont les fragments qui la composent qui attirent davantage son attention. L'une n'est pas éloignée de l'autre; dans le détail d'une eau tumultueuse résonne un rappel de l'infinité des galaxies. Le regard est poétique, teintant la réalité d'un voile vaporeux. L'impression transporte vers le surréel, dans un univers posé.





[ HAUT ]



-
cultural Centre Y. L. BombardierMusée Bombardier